Imitation et mimétisme dans le monde des insectes - [1]

La technique du camouflage, ou comment éviter de servir de repas à plus gros que soi…

papillon de nuit livrée phalèneLes insectes sont sans doute les champions du mimétisme, bien qu'ils ne soient pas les seuls à mettre en oeuvre ce phénomène qui se retrouve dans l'ensemble du monde animal et végétal. Nous allons voir comment la nature peut révéler des trésors d'astuce en ce domaine !

Mais d'abord, qu'est ce que le mimétisme ?


Le mimétisme est un phénomène qui a été mis en évidence au XIXème siècle par les naturalistes. Il consiste à imiter l'apparence ou la forme d'un autre être vivant, par exemple cette Livrée, un papillon de nuit de la famille des Phalènes, qui imite à la perfection la couleur et les dessins des feuilles mortes posées au sol dans un sous bois automnal.

Pourquoi ?

Toute cette débauche d'efforts a bien sûr un but. Selon la théorie de l’évolution, un caractère se maintient dans une espèce s’il procure à l’individu porteur de ce caractère un avantage sélectif, c’est à dire s’il augmente ses chances de survie et de reproduction. La question est alors assez simple : Comment augmenter ses chances de survie ?
Réponse : en évitant d'être mangé ou en mangeant l'autre.
Pour y arriver, il faut : se cacher, faire peur au prédateur ou au contraire attirer les proies.

Nous allons maintenant passer en revue les différentes techniques de mimétisme utilisées par les insectes…

papillon de nuit feuille morte du chène

D'abord, la technique la plus simple : le camouflage, ou imitation des formes et couleurs du milieu environnant.

Regardez attentivement cette photo à gauche : que voyez-vous ?
Une feuille de chêne tombée à terre, bien sûr…
Raté ! C'est un papillon, la "feuille morte du chêne", Gastropacha quercifolia. L'insecte, dans ce cas, a imité à minutieusement la forme, les couleurs, et jusqu'aux nervures de la feuille de chêne (je dirais plutôt de hêtre, personnellement…), afin de passer totalement inaperçu.


Quand au "Sylvandre", Hyparchia fagi, visible (à peine) sur la photo ci-contre, il s'agit d'un grand papillon, noir à bandes blanches sur le dessus, très commun en lisière des bois, l'été, mais que vous ne verrez que lorsqu'il vole, car bien malin qui pourrait le distinguer sur l'écorce d'un chêne ou d'un bouleau lorsqu'il s'y repose.
En effet, au repos, les papillons referment fréquemment leurs ailes l'une contre l'autre. Et Les dessins du dessous des ailes de cette espèce imitent à la perfection le décor tourmenté et les couleurs de l'écorce.

Il s'agit là du cas le plus simple de mimétisme, qui consiste à se fondre dans l'environnement jusqu'à devenir invisible, comme les militaires en tenue de camouflage. On utilise pour cela plusieurs techniques :


• L'homochromie : imitation de la couleur. Exemple : la sauterelle verte dans l'herbe.

• L'homomorphisme : l'insecte emploie la forme de son support. Exemple : le Phasme.

• L'homotypie : immobilité complète. Par exemple le Phasme et la Feuille-morte du chêne.


araignée crabe jaune vif dans une fleurLes trois artifices peuvent bien sûr être employés conjointement, comme dans le cas du Phasme ou de la Feuille morte du chêne.

Il faut préciser que cette technique de camouflage, avec toutes ses variantes, peut être employée à des fins défensives comme offensives. En effet, dans les trois cas précédents, il s'agissait pour ces insectes de se fondre dans l'environnement afin éviter d'être dévoré par un oiseau insectivore.
Mais on peut aussi se dissimuler en attendant le passage d'une proie. Ainsi, "l'araignée-crabe jaune-vif", Misumena vatia, se fond à tel point dans les pétales jaunes des fleurs que les autres insectes de passage ne se méfient pas et se laissent prendre aisément.
Vous voyez l'araignée ? En plein milieu de la photo. Mais la malheureuse guêpe, elle, ne l'avait pas vue !
Le camouflage est donc la technique de base du mimétisme. Nous verrons dans la suite de cet article que d'autres techniques de mimétisme existent, plus élaborées, qui ne font pas forcément appel à la dissimulation, bien au contraire…
Photos de l'auteur sauf :
4 - Olaf Leillinger CC-BY-SA

Article par Pierre-Olivier Templier


Lexique...
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
Imitation et mimétisme dans le monde des insectes, deuxieme partie : la coloration leure et le mimétisme batésien.Argiopes frelons ou Argiope bruennichi et araignées à toile géométriqueComment les araignées tissent leurs toilesBiologie des carabes de france - de l'oeuf à l'insecte parfait en passant par la larve et la nymphe.Comportement alimentaire des coléoptères carabes ou carabus.Le scarabée sacré ou Scarabaeus sacer, un rouleur de boule amateur de crottin.