L'Asphodèle ou Asphodelus albus, une fleur remarquable de nos campagnes.

Voilà une plante très attirante. Mais ne l'aimez pas trop quand même. Vous pourriez le regretter pour l'éternité...


Fleurs d'Asphodèle

En effet, il était habituel aux temps anciens d'utiliser des bouquets d'asphodèles pour fleurir les tombes.

L'origine de cette coutume remonte à la Grèce antique. Les grecs nommaient une partie des enfers «le pré d'asphodèle» ou «la plaine des asphodèles». Il s'agissait du lieu ou séjournent les fantômes des morts. Voilà qui n'est pas très gai. Mais que l'on se rassure, l'asphodèle a beaucoup de qualités, tant décoratives qu'utilitaires.

Description

L'Asphodèle est une liliacée (selon la classification de Cronquist) de très grande taille, puisque sa tige peut atteindre facilement la respectable hauteur d'un mètre cinquante. Elle commence à pousser vers la fin mars, ses feuilles d'un beau vert brillant sortant alors de terre en laissant pousser au centre une tige drue de fort diamètre, couronnée d'un énorme bouton marron bientôt strié de noir et de blanc (photo ci-dessous).

Feuilles d'AsphodèlePendant les semaines suivantes, cette tige va alors pousser et embellir jusqu'à atteindre sa taille nominale, entre soixante-dix centimètres et un mètre cinquante.
Il faut noter que les feuilles, à ce stade, s'étalent au sol sur un rayon de trente centimètres, tandis que la tige peut se ramifier, ou rester unique, selon la vigueur de la plante.

La floraison débute par le bas de l'épi, et se poursuit pendant presque un mois jusqu'en haut de la tige, les fleurs situées en bas se fanant au fur et à mesure que les suivantes s'ouvrent. Ce sont des fleurs à six pétales (en fait il y a trois sépales et trois pétales absolument identiques) de quatre centimètres environ, blanches et dont les pétales sont ornés d'une unique ligne longitudinale. Les étamines sont couronnées d'anthères orange.

Habitat

Vous trouverez l'Asphodèle très facilement dans une moitié sud de la France. Il a une prédilection pour les terres calcaires, comme les pentes de la vallée de l'Ouysse, dans les causses du Quercy, ci-dessous. Il peut y former par endroits de véritables prairies.

coteau calcaire dans la vallée de l'ouysse à cougnaguet
Il est toutefois facile de le trouver en Sologne, ce qui le fait remonter assez haut dans le Nord. Il s'acclimate par ailleurs très bien aux terres argileuses ou argilo-calcaires.

Des asphodèles plantés dans un jardin d'agrément s'y trouvent fort bien et fleurissent régulièrement, mais pas forcément tous les ans. Il en est de même dans la nature où ces plantes fleurissent alternativement d'une année sur l'autre. C'est une fleur très sensible au gel tardif, qui peut anéantir sa floraison sur de très grandes zones géographiques.

fruits d'asphodèles blanc

Croissance

L'asphodèle, après avoir fleuri, produit une grande quantité de fruits ronds de la taille d'une petite cerise, qui se transforment en capsules remplies de graines en forme de disques. Sa tige, durant tout l'été, durcit et se dessèche jusqu'à devenir aussi raide qu'une trique, mais très légère. Ses racines en forme de tubercules allongés, organisés comme une botte de radis, sont brunes et coriaces, un peu comme de petites pommes de terre rates. Lors des périodes de disette, on en mangeait pour pallier l'absence de nourriture plus conséquente, mais ces tubercules pourtant nourrissants et riches en amidon ont la réputation d'être indigestes. En tous cas, ils sont considérés comme diurétiques.

Usage

Ses fleurs sont fort belles et poussent très bien dans un jardin d'agrément. Dans certaines régions du Sud-Ouest, il est extrêmement répandu, y compris au bord des routes sur les talus pourtant impitoyablement tondus par les services de la voirie.
Asphodèle blancOutre ses qualités gustatives (à vérifier) et son attrait décoratif, il faut signaler que la tige sèche de l'asphodèle, récoltée à la fin de l'été, possède des qualités mécaniques intéressantes. On l'utilisait dans certaines régions pour confectionner des ouvrages de petite vannerie. On peut aussi utiliser ces tiges dans la construction de modèles réduits d'avion, car le cœur de la tige est formé d'une moelle aérée et régulière, garantissant la légèreté, recouverte d'une fine peau de fibres longues et ligneuses, qui donne à l'ensemble une étonnante solidité, comparé à son poids très léger.

L'Asphodèle est par ailleurs une excellente plante mellifère, et vous pourrez la trouver sous le vocable de «poireau de chien», «bâton royal» ou «bâton blanc» selon que vous habitiez ici ou là. Pour finir, sachez que cette plante résiste très bien aux incendies de forêt, ce qui s'explique par la profondeur de ses racines qui s'étalent entre quinze et vingt centimètres de profondeur, bien protégées par la terre rocailleuse.

Photos de l'auteur. Tous droits réservés.
Articles
Fleurs en poche
Oiseaux en poche
Arbres en poche
Plus
image